Aframomum angustifoliu

Anglais – Grains de Guinée, Plante de Longoza, Poivre de Melegueta

français – Grand cardamone de Madagascar

Madagascar – Longoza ou encore Maniguette

Famille du gingembre

Afromomum angustifolium est un géophyte avec la gamme la plus étendue de toutes les espèces du genre, présent dans divers types de forêts des Mascareignes (probablement en introduction), à Madagascar et dans toute l’Afrique tropicale du Mozambique au Soudan et en Côte d’Ivoire. Bien qu’il existe des menaces pour les forêts dans l’aire de répartition de l’espèce et un certain nombre d’utilisations sont connues pour A. angustifolium , le fait qu’elle soit si répandue et qualifiée de “commune” et “fréquente” suggère qu’elle n’est pas menacée maintenant. Afromomum angustifolium a été recueilli dans plusieurs réserves forestières et naturelles d’Afrique tropicale, des collections vivantes se trouvent dans diverses institutions botaniques telles que les jardins botaniques royaux de Kew, et des graines du Burundi sont stockées dans le Millennium Seed Bank du Royaume-Uni. Une cote de préoccupation mineure est jugée appropriée pour cette espèce.

Cette espèce se rencontre dans les forêt-galerie, les forêts d’eau souterraine et dans les forêts sèches saisonnières près de la limite forêt-savane. A Madagascar, il est également connu des forêts littorales dégradées et riveraines. Les gorilles des forêts marécageuses de Likouala au nord du centre du Congo construisent leurs nids au sol uniquement avec A. angustifolium .Jusqu’au début du 19ème siècle, de grandes quantités d’ Aframomum spp. des graines, connues sous le nom de poivre melegueta ou comme grains de paradis, ont été importées en Angleterre d’Afrique de l’Ouest. Ces graines épicées ont été utilisées à des fins aromatisants et médicinales au lieu de cardamomes et comme additif à certaines boissons alcoolisées. De nos jours, seules de petites quantités de grains sont importées et apparemment seulement pour la médecine vétérinaire. En Afrique de l’Ouest, les marchés locaux vendent encore ces graines et la plante est largement cultivée. Il est également cultivé en Amérique du Sud. L’identité botanique des espèces de grains n’a jamais été définitivement établie, bien que l’on pense principalement que c’est l’espèce A. melegueta . Cependant, d’autres espèces d’ Aframomum telles que A. angustifolium sont également utilisées de manière similaire. La pulpe de fruit a une saveur légèrement poivrée et est consommée à maturité.
D’autres utilisations incluent:  Les tiges sont battues pour être utilisées comme cordes au Nigeria pour arrimer le maïs-grain.  Le peuple Igede du Nigeria utilise les rhizomes de cette espèce comme épice.  Les graines sont mâchées en République démocratique du Congo pour se débarrasser des vers.
Au Libéria, le stock de racine est donné pour soulager la douleur post-partum.  Des recherches sur les extraits de graines d’ A. Angustifolium et leur activité anti-âge sont en cours.

le longoze, est également appelé « maniguette. » Ce fruit rouge orangé, rond et allongé possède des vertus exceptionnelles surtout contre le processus du vieillissement. C’est en 1994 que Patrice André, l’ethnobotaniste de Dior a décidé d’emprunter les vertus de ce fruit pour créer une ligne de cosmétiques, la ligne Capture Totale. Cette gamme de soins utilise le complexe alpha-longoza, un actif anti-âge extrait de graines de longoza. Ce complexe se retrouve par exemple dans le soin Capture Totale Soin Regard Multi- Perfection. Il s’associe à 9 autres actifs dans le but de relancer le dynamisme cellulaire, de stimuler les réserves de jeunesse de la peau. L’action correctrice du complexe alpha-longoza sur les rides est combinée avec l’action protectrice de la centuline, un actif visant à augmenter la production de protéines de longévité humaine.

Cette plante envahissante sur la côte est de Madagascar s’installe après les brûlis, ou les coupes rases, signe de sols azotés; d’une belle fleur à la base de la plante ” je pense même qu’elle provient du rhizome” donne un fruit rouge. En l’ouvrant une quantité impressionnante de graines sont maintenue entre elles par des fibres blanches que l’on mange, avec un goût acidulé voir citronné, c’est assez rafraîchissant sous ces latitudes. Les graines moulues ou pilées aromatise poisson, poulet , mouton rappelant un mélange poivré avec gingembre et cardamome. A Madagascar on prépare une boisson avec la pulpe et les graines pilées, de l’eau et du sucre, bon pour la toux et calmante…

Print Friendly, PDF & Email
Publicités