Les classifications des matières premières naturelles

Chaque usine de parfumerie classe ses matières premières végétales naturelles selon son propre système. Le Musée International de la Parfumerie  a choisi de présenter la classification utilisée par le compositeur de parfums Jean-Claude Ellena, directeur de la création des parfums Hermès. Mais en voici d’autres. Outil de travail pour le parfumeur et pour les techniciens qui vont travailler sur ses compositions, chacune témoigne à la fois du choix des matières premières d’une époque et de ses modes graphiques.

classification des odeurs au point de vue botanique par famille

Quelques auteurs ont essayé de classer les odeurs par familles botaniques ; il y a là une véritable utopie. Si nous examinons la famille des crucifères qui est certainement la plus homogène par ses huiles essentielles sulfurées types, nous voyons cependant qu’elle n’est pas exempte d’exceptions : en particulier, les fleurs des Giroflées ont un bouquet rosé-caryophyllé agréable n’ayant aucun point commun avec l’arôme sulfureux des autres Crucifères. Il y a plus encore, de simples variétés botaniques (lilum, nymphoea, citrus, cinnamonum), peuvent donner des parfums différents à tous les points de vue. Aussi, il est plus logique, comme l’ont fait Engler, Gildemeister et F. Hoffmann (I), d’indiquer seulement dans l’ordre botanique habituel, les familles qui fournissent les plantes aromatiques. Nous jugeons inutile de reproduire la classification d’Engler, puisque à chaque plante aromatique il est coutume de mentionner :

  • l’embranchement
  • la classe,
  • l’ordre,
  • la famille
  • le genre,
  • l’espèce
  •  variété.

classification des odeurs au point de vue pratique par odeur de même tonalité ou de tonalité voisine

Malgré la grande vogue des parfums chez les anciens peuples civilisés du bassin de la Méditerranée, malgré les nombreuses descriptions des naturalistes et des médecins sur leur origine et sur leur valeur thérapeutique, nul auteur n’avait essayé de les comparer entre eux, au point de vue olfactif.

La Classification des odeurs d’Aristote, qui fit loi jusqu’à Linné, comprenait simplement :

  • douces
  • acides
  • austères
  • grasses
  • acerbes
  • fétides

Le célèbre botaniste suédois Carl von Linné se basant sur l’impression produite sur notre organisme créa sept groupes :

  • fragrantes, comme celles du jasmin, de la rose, de la tubéreuse, de la cassie…
  • aromatiques, œillet, girofle, laurier noble, laurier-cerise, etc.
  • ambrosiaques, telles que celles de l’ambre, du musc, etc.
  • alliacées agréables pour un petit nombre, mais désagréables pour la majorité : ail, échalote, asa foetida, etc.
  • fétides, comme celles du satyrion à odeur de bouc, du chenopodium vulvaria, d’androsoenum foetidum, etc.
  • repoussantes, rappelant celles de diverses solanacées vireuses (jusquiame, belladone), de la grande ciguë, des tagètes, etc.
  • nauséeuses, analogues à celles de l’helleborus foetidus, du stopelia variegata, du phallus canis, etc.

classification  des odeurs de K Rimmel
   

SERIES

 

TYPES

 

ODEURS SECONDAIRES

Appartenant à la même série

   

Rosée

 

Rose

 

Géranium-Eglantine-Palissandre

 

Jasminée

 

Jasmin

 

Muguet-Ylang-Ylang

 

Orangée

 

Fleur d’oranger

 

Acacia-Seringa-Feuille d’oranger

 

Tubérosée

 

Tubéreuse

 

Lis-Jonquille-Narcisse-Jacinthe

 

Violacée

 

Violette

 

Iris-Réséda-Cassie

 

Balsamique

 

Vanille

Baume du Pérou-Baume de Tolu- Benjoin–Storax-Fève Tonka-Héliotrope
 

Epicée

 

Cinnamome

 

Cannelle-Muscade-Macis-Toutes épices

 

Caryophyllée

 

Giroflée

 

Oeillet

 

Camphrée

 

Camphre

 

Romarin-Patchouli

 

Santalée

 

Santal

 

Vétiver-Cèdre

 

Citrine

 

Citron

 

Orange-Bergamote-Cédrat

 

Herbacée

 

Lavande

 

Aspic-Thym-Serpolet-Marjolaine

 

Menthacée

 

Menthe poivrée

 

Menthe sauvage-Basilic-Sauge

 

Anisée

 

Anis

 

Badiane-Carvi-Aneth-Fenouil-Coriandre

 

Amandée

 

Amande amère

 

Laurier-Noyer-Mirbane

 

Musquée

 

Musc

 

Civette-Ambrette

 

Ambrée

 

Ambre gris

 

Mousse de chêne

 

Fruitée

 

Poire

 

Pomme-Ananas-Coing

 

Autre classification par odeur

I.    jasminées

II.    fleurs d’orangers
III.    tubérosées-Narcissées
IV.    lilas
V.    miel
VI.    rosées vraies
VII.    rosées-Géraniées ou rosées-verdurées
VIII.    violariées-iridées
IX.    citralées-verbénacées
X.    zestes de fruits
XI.    cinnamiques ou cannelles
XII.    caryophyllées de girofle, d’œillets, de muscade
XIII.    vanillées et balsamiques vanillées
XIV.    anisées
XV.    d’ombellifères à cuminal et cymène ou à linalol et pinène
XVI.    d’ombellifères à apiol associé au pinène gauche
XVII.     junipérées et pipéracées
XVIII.     balsamiques pinacées-abiétinées
XIX.     labiées à thymol, cymène et carvacrol
XX.     labiées à menthol
XXI.     cinéol ou eucalyptol
XXII.     camphre et de bornéol
XXIII.     rue, boronia ou méthylnonylcétone
XXIV.   herbes sèches
XXV.  verdure fraiche
XXVI.   champignons
XXVII.   salicylées de Wintergreen
XXVIII.   cyaniques et amandes amères, noyaux, acide cyanhydrique
seul ou associé à la benzaldéhyde
XXIX.  santal, cèdre et vétiver
XXX.  patchouli et cape
XXXI.   opopanax
XXXII.  trèfles et orchidées
XXXIII.   sulfurées
XXXIV.   ambrées
XXXV.   musquées animales à muscone et musquées végétales et artificiel
XXXVI.   scatoliques et civette
XXXVII.   fruitées diverses
XXXVIII.   pyrogénées
XXXIX.   Produits d’odeurs neutres ou très faibles
Print Friendly, PDF & Email
Publicités