Distillation de l’ylang-ylang

Cueillette des plantes

Cueillette
– La plante doit être à maturité : la fleur doit être bien jaune et le coeur rouge. Si la fleur est encoure verte, le rendement peut diminuer de 25 %.
– En général on a intérêt à distiller des plantes fraîchement cueillies.
– Les fleurs contenant davantage d’essence dés la tombée de la nuit et pendant la nuit sont récoltées au lever du jour.
– Ne pas tasser les plantes, les ramasser dans des paniers naturels et ventilés : pas de plastique pour eviter le fermentation.
plutot de l’osier….
La récolte des fleurs se poursuit tout au long de l’année puisque l’Ylang n’est pas saisonnalisé et produit donc toute au long de l’année. Néanmoins pendant la période sèche on connait des pointes, les fleurs sont récoltées tous les 10jours tandis qu’en saison humide elle est effectué tous les 20 à 30 jours en raison de coulage.

La cueillette était traditionnellement effectuée par les femmes qui utilisaient des paniers en palme de coco tressé.
Une cueilleuse professionnelle pouvait récolter près de 10kg en 1heure.
1 cueilleur peut recolté 20 à 30 kg/h

Transport
– La distillerie ne doit pas être éloignée de lieu de collecte pour limiter le temps de transport.
Distillation : la plante doit être distillée rapidement, fraîche soit 1 h ou 2 maximum après ceuillette .
L’alambic tout INOX et le circuit de distillation doivent être parfaitement propres.
La vapeur peut-être produite par un bouilleur bois ou une source de vapeur chauffée au gaz, à l’ électricité iou au gasoil.
compter 1 m3 de bois pour produire 1 kg d’huile (environ 1 litre)
Pour 100 kgs de fleur, il faut un alambic de 1000 litres
Pour 10 kgs de fleurs il faut un alambic de 100 litres.

Privilégier une production de vapeur régulière et gérable.

Méthode de distillation :
Vapo-hydrodistillation ou mieux vapo-distillation.

Les fleurs ne doivent pas baigner dans l’eau.Une grille de séparation doit être présente au fond de la cuve de l’alambic.

Préchauffer toujours l’alambic en le faisant foncitonner sans fleurs.
le débit vapeur doit être au maximum de 10 % du volume de l’alambic
soit 100 kg/heure.
L’idéal est de 50 kgs/heure pour l’ylang-ylang.
La poduction de vapeur doit être régulière
Refroidisseur condenseur
L’eau du refroidisseur doit être chaude dans le haut de la cuve du condenseur.
La circulation d’eau froide de refroidissement est obligatoire.
Prévoir 300 à 500 litres d’eau froide par heure pour un alambic de 1000 litres.
Le rendement peut varier de1,8% à 2,4% du poids de fleurs
fraîches suivant la saison, la qualité du matériel utilisé, la qualité des fleurs, …. Le rendement est plus faible pendant la saison des pluies.
100kg de fleurs donneront entre 1,8 et 2,4 kg d’huile essentielle d’ylang-ylang
Qualités des huiles obtenues
On distingue 5 qualités d’huiles.

Qualité HE % obtenu du total HE Temps de distillation
EXTRA SUPERIEURE 14 à 28 % 0 à 2 Heures
EXTRA
Première 3 à 16 % 2 à 3 heures
Deuxième 7 à 10 % 3 à 6 heures
Troisème 50 à 60 % 6 à 13 heures ou même 18 heures

Indice de réfraction à 20 °C
HE ylang-ylang EXTRA = 1.500
HE ylang-ylang 1ère,2ème,3ème = 1.5048

Fractionnement :
Il est conseillé de rélever les HE régulièrement.
Remplir des flacons verre différents pour chaque prélèvement.
Il faut etiquetter chaque flacon en indiquant la qualité, la date…
Dès que vous obtenez 10% de la production totale en HE, faire un prélèvemlent

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités