les aldéhydes sont des composés organiques de la famille des carbonylés, classés par nombre d’atomes de carbone, de l’aldéhyde 6 jusqu’à l’aldéhyde 12. Ils n’évoquaient pour personne l’univers du parfum. Pire, leur odeur violente et métallique n’attira guère les parfumeurs. En effet, les aldéhydes C9 et C11, découverts dans l’huile essentielle de rose, dégagent une odeur cireuse de bougie et les aldéhydes C8, C10 et C12, provenant de zestes d’agrumes, peuvent rappeler l’odeur du fer à repasser.

PNG - 1.9 ko

La formule générale des aldéhydes : un atome de carbone, C, en double liaison avec un atome d’oxygène, O, et en simple liaison avec un atome d’hydrogène, H, porte une chaîne carbonée notée R.

Toutefois, sans ces composés carbonylés, la parfumerie moderne n’existerait pas. En effet, on a l’habitude de dater ses débuts au lacement de Fougère Royale, introduit en 1882, par la maison Houbigant, avec sa coumarine synthèse. Ernest Beaux, quant à lui, utilisa les aldéhydes à faible dose dans Chanel n°5, lancé en 1921, mais le résultat fut étonnant. Mariés aux meilleurs ingrédients naturels, les aldéhydes leur procurent un pouvoir de diffusion prodigieux. Artificiel, puissant et sensuel, le rendu possède une beauté intemporelle qui ne manque jamais de surprendre.

Brève définition de la famille aldéhydée

Les aldéhydes ont été découverts en 1835 par le baron Von Liebig, un chimiste allemand qui contribua à la fondation de l’agriculture industrielle basée sur la chimie organique. Appartenant à la famille des composés carbonylés, l’aldéhyde est une double liaison entre un atome d’oxygène et un atome de carbone. La famille aldéhydée est présente à l’état naturel dans le zeste des agrumes mais la plupart des facettes aldéhydées sont des corps chimiques de synthèse. Les aldéhydes font partie de la famille fleurie et la facette aldéhydée peut dériver de l’oxydation de l’alcool. Cette famille olfactive aldéhydée se distingue par sa fraîcheur et sa senteur naturelle qui sont appréciées de la gente féminine. L’aldéhyde donne de la puissance, de la brillance et du volume aux compositions florales. On reconnait généralement la famille aldéhydée à son odeur métallique, chaude, grasse et un peu orangée. L’aldéhyde a une senteur à la fois atmosphérique, intense et glamour.

La facette aldéhydée en parfumerie

Sans la facette aldéhydée, il n’y aurait sans doute jamais eu de Chanel N°5. C’est le parfum le plus représentatif de l’aldéhyde. Souvent, on raconte que l’aldéhyde qu’il contient est dû à un surdosage. Il n’en est rien, la quantité d’aldéhyde présente dans cette fragrance est le résultat d’une innovation voulue par Coco Chanel. Elle confia à Ernest Beaux, parfumeur à la cour des tsars en Russie, la recette du célèbre parfum pour qu’il soit impossible à imiter. À l’origine, la fragrance était composée de jasmin, de rose et de l’ylang-ylang. Le créateur a eu l’idée de renforcer le dosage des aldéhydes à 1% pour que les notes florales ne prennent pas le dessus. La senteur aldéhydée se marie très bien avec le vétiver, la vanille, le musc, la rose et l’iris présents dans le parfum. Des dérivés et des imitations du N°5 sont ensuite sortis mais n’ont jamais réussi à rivaliser avec le succès du parfum mythique.

Le parfum Arpège de Lanvin fait aussi partie des fragrances avec lesquelles la facette aldéhydée est bien mise en avant. Les créateurs ont concocté une fragrance puissante et enveloppante avec de l’aldéhyde, inspirée de Chanel N°5. La fragrance est basée sur la vanille et le vétiver ambrés, donnant des sensations crémeuses et chaudes sur la peau, garantissant une senteur durable.

La fragrance Calèche de Hermès contient également de l’aldéhyde marié en harmonie avec le jasmin, l’iris, la rose avec un accord hespéridé menant sur une base de santal, chyprée, mousse de chêne et vétiver. L’odeur de l’aldéhyde n’est pas opulente à côté des autres composants du parfum. Bien que la fragrance soit aldéhydée, elle est homogène et linéaire.

Aldehyde C11

Aldéhydé, floral, orange, métallique, savonneux, gras.

Origine L’aldéhyde C11 est une matière première olfactive issue de la synthèse organique. Aussi appelé undécanal, c’est un produit de la famille parfumée des aldéhydes.

Méthode d’Extraction L’aldéhyde C11 est un composé de synthèse fabriqué en laboratoire. Il est utilisé aussi bien en parfumerie fine que fonctionnelle.

Utilisation Les aldéhydes sont utilisés pour apporter du volume, de la puissance ou de la fraîcheur aux parfums. L’aldéhyde C11 possède une fragrance typique, aux accents métalliques, savonneux, floraux et d’orange. Une très faible quantité permet d’apporter une grande fraîcheur.

Histoire Un des premiers parfums à avoir utilisé les aldéhydes est le N°5 de Chanel. Créé par le parfumeur Ernest Beaux en 1921, il a rencontré depuis lors un succès formidable.

Aldehyde C12

Aldéhydé, floral doux, hespéridé, épicé, gras.

Origine L’aldéhyde C12, aussi appelé aldéhyde laurique ou dodécanal est un composé olfactif issu de la recherche organique. Ce produit fait partie de la famille des aldéhydes. On utilise également en parfumerie l’aldéhyde C12 MNA (appelé aussi méthyl nonyl acétaldéhyde). Ces 2 produits à l’odeur puissante sont des incontournables de la parfumerie.

Méthode d’Extraction Les aldéhydes C12 et C12 MNA sont des composés parfumés synthétisés en laboratoire. On les utilise aussi bien en parfumerie fine que fonctionnelle.

Utilisation Les aldéhydes C12 et C12 MNA (C12 signifiant qu’ils sont constitués d’une chaîne de 12 carbones) sont utilisés pour apporter du volume, de la puissance, de la brillance de la fraîcheur aux compositions parfumées. Leurs parfums sont plus doux et moins métalliques que ceux de l’aldéhyde C11.

Histoire Les aldéhydes C12 et C12 MNA possèdent des fragrances proches, mais très différentes pour le nez expert du parfumeur. Ils évoquent tantôt des accents floraux, des notes cireuses ou savonneuses, des notes de gingembre, d’agrumes ou de laurier. Tous deux possèdent cette note typique des aldéhydes. Une très faible quantité mêlée à un riche bouquet floral a permis d’imaginer la formule du N°5 de Chanel (1921).

Print Friendly, PDF & Email
Publicités