Rose de Damas

La reine des fleurs et ses trésors

Dans de nombreuses civilisations, la rose possède une riche symbolique. Elle représente la perfection, l’amour, la beauté, l’innocence, la discrétion, mais également l’éphémère.

Deux millénaires et demi après Sappho, l’Association allemande de médecine naturelle d’après Theophrastus Bombas- tus von Hohenheim, appelé Paracelsus, vient de désigner la rose de Damas plante médicinale de l’année 2013 – pas uni- quement en raison de son aura sympa- thique, mais surtout pour la polyvalence de ses propriétés médicinales et ses ef- fets harmonieux sur le corps et l’esprit.

Jadis, Aphrodite, la déesse de l’amour, de la beauté et de la séduction, émergea de la mer couverte d’écume. Pour masquer sa nudité, l’écume se transforma en une rose blanche. Un peu plus tard, la déesse «née de l’écume» se pi- qua le doigt aux épines d’un rosier blanc qui prit la couleur rouge de son sang: c’est ainsi que la mythologie explique la naissance des roses rouges. La poétesse grecque Sappho fit l’éloge de cette fleur en écrivant: «Si Zeus voulait donner une reine aux fleurs, la rose régnerait sur toutes les fleurs.»

L’huile de rose, chère et précieuse

La rose de Damas est originaire de Perse et date d’environ 3000 ans. Aujourd’hui, les roses sont surtout cultivées en Bulgarie, en France, en Turquie, au Maroc, en Inde et en Iran. Les fleurs sont cueillies à la main avant le lever du soleil, les huiles essentielles des pétales étant très volatiles.

En Inde et en Arabie, chez les Grecs et les Romains, on connaissait les vertus thérapeutiques de la rose dès l’Antiquité.

De nos jours, l’huile essentielle de rose utilisée à des fins médicinales est fabriquée à partir de la rose de Damas (rosa damascena) par distillation à la vapeur. Une eau distillée aromatique est égale- ment produite au cours de ce procédé: l’eau de rose ou hydrolat de rose, qui possède aussi des vertus thérapeutiques. Quatre à cinq tonnes de fleurs sont nécessaires pour obtenir un litre d’huile de rose – ce qui explique pour- quoi cette huile essentielle est parmi les plus précieuses et coûteuses. Un seul litre se négocie à quelque 5000 euros sur le marché mondial. La production peut toutefois être triplée par une distillation répétée de l’eau de rose.

Deux autres procédés de fabrication sont également courants. L’un est l’extraction, qui consiste à extraire les huiles essentielles à l’aide de solvants tels que l’hexane ou l’éther de pétrole. Une fois ceux-ci éliminés par distillation, il reste une pâte (la concrète) à laquelle on ajoute de l’alcool: la solution hautement concentrée en substances odorantes ainsi recueillie est appelée absolue. Comme des traces de solvants subsistent dans les absolues, elles sont rarement utilisées à des fins médicales.

L’attar de rose est le résultat d’un procédé de fabrication indien et est obtenu par distillation de pétales de roses sur du bois de santal.

Un remède universel ou presque

L’huile de rose se compose de plus de

400 molécules, ce qui en fait une huile essentielle complexe. Ses principaux constituants sont le géraniol, le citronellol et le nérol. Le 2-phényléthanol fait également partie des substances qui déterminent le parfum, mais ce composé disparaît lors de la distillation à la vapeur d’eau et n’est présent que dans l’eau de rose.

En aromathérapie, l’huile de rose est incontournable. «L’huile essentielle de rose peut être qualifiée de remède universel, car elle s’est révélée efficace contre pratiquement toutes les maladies», écrit Eliane Zimmermann, spécialiste en aromathérapie. Maria Vogel de l’Association allemande de médecine naturelle Theophrastus a résumé les principales indications: «bronchite, dermatoses, peau sèche et irritée, ulcères, palpitations, dépressions et anxiété, amélioration de la capacité au plaisir en général et de la sensualité en particulier. L’huile essentielle de rose est également utile dans l’accompagnement en fin de vie et pendant l’accouchement. Elle exerce un effet harmonisant, apaise, calme les angoisses, résorbe les blocages et soutient le processus du laisser-aller.»

Même dans Chanel n° 5 et la pâte d’amandes

L’huile et l’hydrolat de rose de Damas entrent dans la préparation de soins du visage, du corps et des cheveux – «pour leurs grandes qualités de soin (régénération cellulaire, rafraîchissement, effet anti-inflammatoire, désodorisant et antiseptique)», selon Maria Vogel, «mais aussi pour leur effet positif sur l’esprit». En parfumerie, l’eau de rose est une fragrance florale majeure. 70 pour cent de la production mondiale proviennent de Bulgarie. La principale région de culture des roses destinées à fournir de l’essence de rose est la «vallée des roses», Rosova Dolina, entre Karlovo et Kazan- lak. Deux des espèces de roses de Da- mas qui y sont cultivées constituent la base d’une huile essentielle de rose de grande qualité entrant dans la composition de parfums prestigieux comme Chanel n° 5.

L’arôme de rose est utilisé dans le monde entier dans des préparations culinaires: la boisson indienne Lassi ainsi que les sucreries et douceurs d’Asie centrale et occidentale. Le massepain de Königs-berger, mondialement connu, est aussi aromatisé à l’eau de rose

Print Friendly, PDF & Email
Publicités